Les gestes préventifs à appliquer avec l’arrivée du printemps

Les beaux jours du printemps arrivent à grands pas avec des risques nocifs pour votre chien ou votre chat. Aujourd’hui, on vous parle de ces risques et des précautions à prendre. 

Les puces et les tiques

En grande prolifération pendant le printemps, les puces et les tiques sont un véritable fléau. Pour y lutter, l’application régulière d’un antiparasitaire va permettre de protéger votre chien ou votre chat de démangeaisons, d’allergies liées aux piqûres ou encore de maladies.                                                                                                                                              

Vous trouverez de nombreux produits tels que des pipettes antiparasitaires, les colliers zéro puces, les tire-tiques, les vermifuges naturels, des shampoings anti-puces ou encore des sprays stop tiques et moustiques

Les chenilles processionnaires

Plus seulement présentes dans le Sud, les chenilles processionnaires peuvent être trouvées dans d’autres régions de France à cause du réchauffement climatique. Les chenilles processionnaires ont des poils urticants qui par contact peuvent causer à votre chien ou chat des lésions importantes allant jusqu’à la nécrose.                                    

Lorsque vous trouvez des nids, il est important de faire appel à un spécialiste pour les éliminer. En cas de contact, emmenez votre animal rapidement chez le vétérinaire pour limiter les risques de complications sévères. 

La leishmaniose

La leishmaniose est une maladie transmise au chien par le phlébotome, un insecte difficile à voir à l’œil nu car il mesure 3mm. Présent principalement dans le pourtour méditerranéen, cet insecte fait plus de 40 000 victimes chaque année. Si vous y habitez ou allez en vacances, il est conseillé d’utiliser des insecticides répulsifs comme le Frontline Tri-Act ou encore un vaccin qui se pratique dès l’âge de 6 mois. 

Les plantes toxiques

Les beaux jours arrivent ainsi que l’envie de planter de belles plantes dans son jardin. Il faut savoir que certaines sont toxiques pour votre animal : hortensia, lis, philodendron, rhododendron, muguet, etc. 

Les symptômes d’une intoxication à ces plantes sont variés (salivation excessive, vomissements, diarrhée, tremblements…) et prennent plus ou moins de temps à se manifester. Si vous avez un doute d’intoxication, emmenez votre animal rapidement chez le vétérinaire. 

Les épillets

Les épillets sont des graines de graminées que l’on peut trouver par exemple dans les hautes herbes ou encore dans les jardins. Les épillets peuvent s’accrocher et s’infiltrer dans des orifices (oreilles, narines, sous la peau, etc.). Dans ce cas, cela peut nécessiter une intervention vétérinaire. Il est conseillé de faire une inspection minutieuse de toutes les parties à risque sur son chat ou chien au retour des promenades. 

Articles similaires

Comment et pourquoi traiter mon animal contre les parasites externes

Comment et pourquoi traiter mon animal contre les parasites externes

Two Tails vous guide sur le choix de votre antiparasitaire et sur son application. Entre les mois de Mars et d’Octobre, à cause

Produits associés